Tarek Cherif prône une solidarité entre l’Etat et les PME afin qu’elles puissent payer leurs salariés

24-03-2020

Le président de la CONECT, Tarek Cherif, a déclaré ce mardi 24 Mars, que les entreprises tunisiennes sont dans l’œil du cyclone, face à l’épidémie du Coronavirus, ayant touché la plupart des pays du monde, appelant à la nécessité de sortir de cette crise avec le moindre de dégâts.

Intervenu ce matin sur Mosaïque, il a affirmé que la solidarité entre l’Etat et les PME est aujourd’hui un devoir, afin que les entreprises puissent garantir les salaires à leurs employés, la prochaine période, si la crise venait à perdurer.

Il a appelé à retarder le paiement des impôts, pour que les PME puissent payer les salaires. « Nous ne demandons pas à l’Etat une amnistie fiscale, mais juste un report du paiement », a-t-il dit.

Tarek Cherif a, par ailleurs, souligné que le tissu économique est constitué à 80% du secteur privé, si ces entreprises venaient à disparaître, c’est la souveraineté même du pays qui sera menacée, a-t-il averti.

Ce faisant, le président de la CONECT a déclaré avoir fermé toutes ses usines, et placé ses 2500 salariés en confinement.

Il a affirmé qu’il allait garder l’ensemble de son personnel, et assurer le versement des salaires.

Gnetnews

Lire aussi

Économie Économie Économie Économie Économie Les salaires d’Avril seront versés dans les dé
Économie Économie Économie Économie Le Tunisien Kamel ben Nacer élu à la tête de la